ACCUEIL

CONTACT SKYPE: RADIOSANSEFFET.COM1 SOIT PAR TEL: 0012063171680

Lançons cette PETITION dans le but de METTRE à TERMES en ACCUSATIONS JUDICIAIRES AD HOC

Au Conseil de Sécurité des Nations Unies

 

New York, NY 10017 USA

 

https://www.change.org/p/au-conseil-de-securite-des-nations-unies-petition-pour-la-souverainete-nationale-de-notre-pays

Devant la SITUATION EXTREMEMENT GRAVE du VIDE CONSTITUTIONNEL constaté de FACTO depuis le 19 décembre 2016,

 

En toute SOUVERAINETE pour que JUSTICE soit faite à nos MILLIONS de MORTS,

Nous FILS et FILLES de l’actuelle République Démocratique du Congo (RDC), SIGNATAIRES de la présente,

INITIONS et LANCONS cette PETITION dans le but à TERMES, de mettre en ACCUSATIONS JUDICIAIRES devant les tribunaux et Cours AD HOC via le CONSEIL de SECURITE des Nations Unies, tous les INDIVIDUS faisant partis des groupuscules se disant être

Le RASSEMBLEMENT du Peuple Congolais,

la MAJORITE PRESIDENTIELLE D’OCCUPATION

La CENCO

Pour :

• CRIMES contre l’ HUMANITE commis en bande organisée, associations des malfaiteurs, dans le contexte prévu par l’article 6 et annexes du Statut de Rome,

• ATTEINTES A LA SOUVERAINTE de la NATION CONGOLAISE

 

Avec CONNAISSANCE et INTENTION CRIMINELLE de couvrir un certain « COMMANDANT HYPPO » un des AUTEURS des MASSACRES de TINGI-TINGI et de MBANDAKA, clairement IDENTIFIES dans le RAPPORT Robert GARETON

http://www.rwamucyo.com/fileadmin/user_upload/documents/19970402-RWA-RAPPORT_ROBERT_GARETON_Rapporteur_special_exactions_AFDL-FPR_Est_Congo_1996-1997_ESP.pdf, http://www.rwamucyo.com/fileadmin/user_upload/documents/19970402-RWA-RAPPORT_ROBERT_GARETON_Rapporteur_special_exactions_AFDL-FPR_Est_Congo_1996-1997_ESP.pd;

 

Qui après s’être fait « surnommer » Joseph Kabila Kabange, Président de la République Démocratique du Congo (RDC) s’est rendu COUPABLE et RESPONSABLE de PLUSIEURS autres CRIMES CONTRE l’HUMANITE dont la FOSSE COMMUNE de MALUKU (Kinshasa) et de l’ACTUEL MASSACRE en cours dans le Kasaï…

 

Attendu que depuis le 19 Décembre 2016, le surnommé Joseph kabila kabange ne jouit plus d’AUCUNE IMMUNITE de fonction ou de JURIDICTION…!!!

 

UN MANDAT D’ARRET INTERNATIONAL devrait être lancé en son encontre sur INITIATIVE EXCLUSIVE du Conseil de SECURITE, agissant en vertu du chapitre VII de la Charte des Nations Unies;

En effet,

La CENCO est juge et partie face à sa médiation des bons offices d’avoir validé le mandat de Génocidaire Kanambe alias Kabila et pourtant à la date du 17 Mars 2012; L’Agence Fides de Vatican avait publiée déjà à l’époque : La dépopulation des Autochtones Kongo étaient entrain de se faire en déversant la population étrangère dans les grands Kivus et dans la province Orientale « soi-disant Opération Paix-Parfaite » à travers l’aide du gouvernement d’occupation enfin de Concrétisé le Démembrement de la RDC.

Néanmoins, le Rassemblement de son coté a comploté contre les Intérêts du Peuple de la RDC, d’accompagné le fameux glissement à l’Imposteur Kanambe pour franchir la date du 19 Décembre 2016.

En foi de quoi, en ce jour du 29 mars 2017, SIGNONS cette PETITION

https://www.change.org/p/au-conseil-de-securite-des-nations-unies-petition-pour-la-souverainete-nationale-de-notre-pays

 

RDC: Bruno Tshibala a reçu «des orientations» pour former le gouvernement «dans les plus brefs délais»

 

 

Le nouveau Premier ministre congolais, Bruno Tshibala, a été reçu lundi 10 avril pour la première fois depuis sa nomination par le chef de l’Etat Joseph Kabila.

 

A (re)Lire: RDC : Bruno Tshibala nommé Premier ministre

 

« Le président m’a donné des orientations en vue de la formation du gouvernement dans les plus brefs délais », a-t-il déclaré à la télévision publique à l’issue de la rencontre.

 

Bruno Tshibala a évoqué les principaux défis sur lesquels son gouvernement va travailler : l’organisation des élections, l’amélioration du cadre macro-économique et les questions de sécurité.

 

« Nous allons nous y employer avec la volonté et la détermination de réussir », a-t-il promis.

 

Appliquer l’accord

 

Le nouveau Premier ministre, qui a longtemps été un cadre de l’UDPS d’Etienne Tshisekedi avant d’être récemment radiés, a promis d’être fidèle aux valeurs du parti de l’opposant historique décédé le 1er février dernier à Bruxelles.

 

Bruno Tshibala a également évoqué l’accord du 31 décembre 2016 qu’il a promis de « faire tout ce qui est possible » pour qu’il soit appliqué.

 

Cet accord signé par le pouvoir et l’opposition prévoit la mise en place d’une transition et l’organisation des élections avant la fin de cette année.

 

« Je lance un appel à tous les Congolais de soutenir mon gouvernement en vue d’organiser les élections », a-t-il indiqué.

 

RDC, La population doit se révolter contre les trois criminels siamois

 

RDC, La population doit se révolter contre les trois criminels siamois

 

Citer

 

Messagepar Tshipamba Mpuila » Ven Mars 24, 2017 6:22 pm

UNION POUR LA DEMOCRATIE ET LE PROGRES SOCIAL

UDPS - PARTI POLITIQUE

CANAL HISTORIQUE - PATRIMOINE NATIONAL

RDC, La population doit se révolter contre les trois criminels siamois

(Rassemblement, Cenco et Mp)

 

« Ils pourront couper toutes les fleurs et tous les boutons, ils n’empêcheront jamais le printemps d’arriver. » (Pablo Néruda)

« Ils pourront couper toutes les fleurs, mais ils ne seront pas les maîtres du printemps » (Pablo Neruda)

 

 

La mission confiée au sous-traitant esclavagiste rwandais hippolyte kanambe, alias joseph kabila par ses compatriotes, ses géniteurs, tuteurs et parrains politiques est connue : faire de la RDC un département ou une province du Rwanda ; exterminer toute la population congolaise et permettre aux populations rwandaises par la politique de repeuplement d’occuper la RDC et d’en devenir les propriétaires ; piller les richesses naturelles de la RDC pour son enrichissement personnel et pour le développement du Rwanda.

 

Certains membres de l’Elite Congolaise, par la médiocrité, la naïveté, la lâcheté, l’inconscience, l’absence de patriotisme, la trahison, l’irresponsabilité et la complicité, contribuent à la perpétration et au parachèvement de ces crimes contre le pays de leurs ancêtres, contre leurs propres compatriotes et contre les richesses de leurs propre pays. A la fin, eux-mêmes ne seront pas épargnés. Les bourreaux, les fossoyeurs, les pilleurs et les génocidaires retournent leurs armes contre leurs complices congolais et les massacrent aussi. LD Kabila, André Ngandu Kissasse, Anselme Masasu Nidanga, Katumba Mwanke, Samba Kaputo, Amadou Ndala, Kakudji Gaëtan, Philippe Mfuta, Mbayi Etienne, Malu Malu…sont des cas parmi tant d’autres.

 

Les siamois sont des êtres qui sont fusionnés par une partie de leurs corps. La fusion se fait au cours du développement embryonnaire. Ils peuvent être deux ou trois.

 

Au Dialogue Inter – congolais (DIC, 25 Février 2002-3 Avril 2003), 1000 à 2000 dollars US de corruption et la promesse d’accéder à la Grande et Vulgaire Mangeoire avaient suffi pour que l’Opposition politique non-armée, les groupes armés et le PPRD acceptent tous de légitimer le pouvoir du sous-traitant esclavagiste rwandais (hippolyte kanambe, alias joseph kabila) parachuté dans le Palais Présidentiel Congolais après l’assassinat de LD Kabila le 16 Janvier 2001.

 

Tous, du 30 Juin 2003 au 30 Juin 2006, ont bloqué l’application de l’Accord Global et Inclusif conclu au DIC et participé au pouvoir esclavagiste, colonial, tyrannique, génocidaire et prédateur.

 

En 2006, M. Jean Pierre Bemba (Opposition) a « accepté l’inacceptable » par un accord de corruption avec le sous-traitant esclavagiste et permis à ce dernier, par un hold-électoral, de se maintenir au pouvoir et de poursuivre sa mission. La Cenco s’est limitée à réclamer la vérité des urnes mais sans jamais avoir le courage d’afficher les vrais résultats des élections. Le Cardinal Etsou a connu une mort suspecte mais sans avoir jamais eu le courage de dire tout ce qu’il savait de la vérité des urnes.

 

En 2011, Ngoy Mulunda a aidé le sous-traitant esclavagiste à commettre un autre hold-up électoral et à poursuivre sa mission. Ngoy Mulunda a été chassé de son poste comme un chien et s’est mis à se lamenter comme un petit enfant. La Cenco détenait la vérité des urnes et l’a exigée mais sans jamais avoir le courage de l’exhiber devant l’opinion nationale et internationale.

Le 19 Décembre 2016, le mandat constitutionnel du sous-traitant esclavagiste a expiré. Le Rassemblement et la Cenco ont tout fait, par toutes sortes de manœuvres dilatoires, pour que le Peuple ne descende pas dans la rue le 19 Décembre 2016 pour exiger le départ inconditionnel du sous-traitant esclavagiste. Grâce au Rassemblement et à la Cenco, l’Accord du 31 Décembre 2016 a été signé, lequel Accord a permis au sous-traitant esclavagiste de se maintenir au pouvoir et de poursuivre sa mission.

 

L’Accord est un contrat. Si l’un des contractants ne respecte pas l’Accord, l’autre contractant déclare publiquement qu’il retire son engagement de l’Accord et déclare l’Accord nul. Le pouvoir du sous-traitant esclavagiste est devenu très fragile car il ne dépend plus que de l’Accord.

La raison évoquée pour la signature de l’Accord s’est montrée fausse car le sang continue à couler et à couler davantage. Chaque jour, il y a d’autres massacres, d’autres crimes, d’autres ravages, d’autres charniers…

 

Nous l’avions prédit : le sous-traitant esclavagiste et la Mp ne respectent pas l’Accord. Pourquoi le Rassemblement et la Cenco ne retirent pas leur part de l’engagement du contrat et déclarent l’Accord nul ? Curieusement, ils continuent à ramper devant le sous-traitant esclavagiste et la Mp et les supplient d’appliquer l’Accord. Et nous sommes déjà au mois de Mars 2017 ! Le Rassemblement et la Cenco sont-ils vraiment sérieux ? Ils ne sont pas des enfants ignorants et inconscients. Nous avons à faire à des criminels adultes, mûrs, lucides et conscients.

 

Notre Peuple doit se révolter contre le Rassemblement, la Cenco, le sous-traitant esclavagiste et la Mp et les rejeter tous. Ils sont tous des complices, des criminels, des co- responsables des massacres et des crimes qui sont perpétrés depuis le 19 Décembre 2016.

 

« Plus les tyrans pillent, plus ils exigent, plus ils ruinent et détruisent. Plus on leur baille, plus on les sert, plus ils se fortifient et deviennent toujours plus forts et plus frais pour anéantir et détruire tout. Et si on ne leur baille rien, si on ne leur obéit point, sans combattre, sans frapper, ils demeurent nus et défaits et ne sont plus rien, sinon que comme la racine, n’ayant plus d’humeur ou aliment, la branche devient sèche et morte. » (Etienne de la Boétie, Discours de la Servitude volontaire).

 

 

Fait le 23 Mars 2017

Dr François Tshipamba Mpuila

E-mail : tshipamba.mpuila@yahoo.fr.

 

BRUNO TSHIBALA TSHISEKEDI N´A PAS CHOISI FELIX TSHILOMBO

TESTAMENT D´ETIENNE TSHISEKEDI WA MULUMBA

GABRIEL MOKIA ALOBI FELIX TSHISEKEDI ATEKA UDPS NA KATUMBI

LEONARD MULOPO QUI EST MOISE KATUMBI

GUILLAUME IYENDA QUI EST MOISE KATUMBI

DOCUMENTAIRE SUR LA RDC